Les ailes d'Ilyzaelle

Clan Rôle Play Bontarien sur Dofus, serveur Lily
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés

Aller en bas 
AuteurMessage
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Lun 26 Mar 2012 - 13:52

(Pour le prologue, lisez l'histoire de la guilde, chapitres 4 à 6)

~ Chapitre 1 : La puissance du clone ~


À peine le nom de la guilde avait été trouvé que Jerhyn Gholein s'était exclamé
:
- Mais au fait, tu devrais tester ta nouvelle puissance. Powe a quelque chose pour toi.
La sram réagit à son nom.
- Ah oui, voilà.
Elle sortit alors de son inventaire une Billréole, une cape du Dragon Cochon et une Razielle.
- C'est quoi ? demanda le clone.
- Le même équipement que ton original. N'oublie pas de te faire passer pour elle si on te pose des questions.
- Tu vas te rendre au Bois de Litneg, ordonna Gholein. Depuis un demi-mois, les Chafers ont envahis l'endroit et la Milice n'arrive pas à les faire partir, juste à les contenir. Ils reviennent toujours plus nombreux.
- Je doute réussir dans ce cas.
- Ne t'en fais pas. Pendant qu'ils se battaient, nous, on a mis la main sur les renseignements nécessaires. Figure-toi que contrairement aux apparences, cette bande de guignols a un chef. C'est lui qu'il faut neutraliser. Il s'agit d'un Chafer fantassin qui n'a pas pu résister à l'envie de frimer. Un énorme « K » est peint en rouge sur son bouclier. Tu ne peux pas le louper.
- Donc je dois vraiment y aller seule ?
- Non, informa Powe. Nous, on va t'aider à arriver jusqu'à lui.
- Nous ? demanda Sadi-Angélique tout en enfilant la cape.
- Ma disciple et moi-même.
- Avec Powe, tu ne risques rien, précisa Jerhyn. Elle n'a pas été élue chef de notre parti par hasard.
- La nuit dernière a été longue. Je te laisse te reposer aujourd'hui, déclara le chef en question. Rendez-vous ce soir près de la porte Est. Mais reste discrète, beaucoup de miliciens vont et viennent ces temps-ci.
- Entendu.
Le reste de la journée, le clone était parti tout simplement dormir, étant donné qu'ils avaient dû veiller une bonne partie de la nuit précédente. Au crépuscule, elle était de nouveau en pleine forme.
Compte tenu des événements, à cette heure-ci, le quartier Est était désert. Il n'y avait pas non plus Powe, ainsi le clone s'adossa contre la façade Est du mur d'une maison afin d'attendre ses amis dans la pénombre.
Powe était en fait déjà là. Elle mit fin à son sort d'Invisibilité.

- La forme ?
- Oui j'ai suffisamment récupéré.
- On va pouvoir y aller
- Je ne vois pas votre disciple...
- Elle est là aussi. Malaqua.
La sram avait également utilisé un sort d'Invisibilité d'Autrui sur la jeune osamodas qui se tenait à coté d'elle. Celle-ci se révéla à son tour au clone.
- Je te présente Malaqua Monge. Ma disciple, représentante Osamodas au grand conseil et partisane de Ménalt.
- Enchantée, Sadi-Angélique. Disciple d'Ilyzaelle, clone et partisane de Ménalt également.
- Alors, avec un peu de chance, nous sommes peut-être vraiment le parti élu pour en finir avec Brâkmar, constata Malaqua.
- Nous verrons, répondit Powe. Et justement aujourd'hui, nous participons à l'aventure en emmenant le clone tester ses capacités.
Elle s'avança en direction de la muraille.
- Allons-y.
- On ne passe pas par la porte ?
- Pas assez discret. On va profiter de l'absence des sentinelles. Malaqua, s'il te plaît ?
- Invocation !
L'osamodas fit apparaître un Craqueleur. Les deux représentantes au conseil prirent place dans la main qu'il avait tendue.
- Monte vite.
Le clone s’exécuta et fit de même.
- Go ! lança Malaqua.
Les trois filles furent propulsés par dessus la muraille par la créature des montagnes. Tandis qu'ils planaient, Sadi-Angélique se demanda :

- À propos de l'atterrissage...
- Tu t'en occupes, prévint Powe, peut-être un peu tard.
Le clone soupira. Elle était la disciple d'Ilyzaelle, mais quand même.

- Invocation !
Trois gonflables apparurent. En se gonflant légèrement, elles purent amortir la chute des bontariennes sans problème.
- Bien joué, félicita Powe. Mais ce n'était que de l'échauffement.
- Bah voyons... dit une voix d'une provenance inconnue.
Sadi-Angélique s'affola, car elle ne voyait personne dans les environs.

- C'était quoi ça ?
- C'est rien, c'est mes dagues.
Powe sortit de son inventaire une paire de dagues aux couleurs flamboyantes.
- Je te présente maintenant les Dagues Hi'Don'. Ce sont des shushettes. Ce n'est pas le moment de t'expliquer le principe mais en gros, elle peuvent parler. Mais pas trop fort, sinon elles savent la punition que je leur réserve.
- Pénétrons la forêt, conseilla Malaqua. Les patrouilles passent par ici.
- Ok.
Elles arrivèrent devant les premiers arbres. Bien sûr étant donné la saison, ce n'est pas sur eux qu'il allait falloir compter pour les dissimuler.
- Hum... bon on va tricher un peu, déclara Powe. Invisibilité d'Autrui. Invisibilité. Invisibilité d'Autrui.
Les trois jeunes filles étaient désormais invisibles.
- C'est étrange, je peux encore vous voir.
- Maître Powe est très puissante, répondit simplement Malaqua. Et certains secrets sram ne doivent pas quitter les srams
- Par contre, évitez tout de même les miliciens, enchaîna Powe. N'oubliez pas que les ecaflips et les srams nous détectent facilement. En revanche pour les Chafers, cela ne devrait pas poser trop de problèmes.
Justement quatre étaient déjà en visuel. Comme prévu, ils ne remarquèrent rien. Powe et sa troupe purent s'enfoncer plus profondément dans le bois.
- Ils ont même chassés les Trools, chuchota Powe.
- C'est une mauvaise chose ? se demanda l'osamodas.
- Oui. Les Trools nous servent de remparts naturels à l'Est mine de rien. De plus ils empêchent la prolifération trop importante de Mulous. Cette espèce se reproduit à une telle vitesse qu'une étude tente de démontrer l'existence de... hum... testicules magiques chez certains d'entre eux.
- Intéressant, avoua Malaqua.
Pour le moment, aucun des Chafers ne correspondait au signalement de Jerhyn. Mais la nuit tombait et par conséquent, les miliciens de Bonta n'étaient pas présents. Du fait de la puissance de Powe, leur camouflage était quasiment infini. Rien ne pressait.


Cela faisait maintenant plus de deux heures que le clone et ses compagnons parcouraient de long en large le Bois de Litneg. Mais ils n'avaient jamais aperçu l'ombre d'un « K ».

- Hum, Jerhyn s'est peut-être trompé ? risqua Malaqua Monge.
- Non, c'est de moi-même qu'il tient cette information, répondit son maître. J'ai déjà vu le Chafer que nous recherchons. Mais c'est étrange, je ne le retrouve pas.
- On doit oublier quelque chose alors, dit Sadi-Angélique. Puisqu'on a déjà parcouru toute la forêt plusieurs fois
- L'atelier bûcheron, souffla soudainement l'osamodas.
- Tiens mais c'est vrai ! lança Powe. C'est la seule construction de toute la zone et donc, le seul refuge. Allons-y.
Elles s’exécutèrent et bientôt, elle aperçurent l'atelier bûcheron.
- Malaqua ?
- Oui. Invocation !
Un tofu apparut. Celui-ci se dirigea immédiatement vers l'atelier et regarda rapidement à travers la fenêtre avant de revenir se poser dans la main de Malaqua.
- Il est dedans.
- Seul ?
- Non. Un lancier est avec lui.
- Bon. Aucun problème, commença Powe. Dès que je m'en suis occupé, Sadi-Angélique, tu fonces. Mon double se chargera de bloquer l'entrée de l'atelier.
- Je dois l'affronter à l'intérieur ?
- C'est le meilleur moyen d'éviter qu'il obtienne du renfort. Malaqua et moi-même nous nous chargerons du ménage à l'extérieur. Grâce à mon double, je verrai si ça tourne mal pour toi.
- Autre chose ?
- Oui, fais au plus vite. Les Chafers ok, les miliciens non. Et comme l'atelier est tout proche de la frontière...
- ...
- C'est parti.
Powe fit le tour de l'infrastructure pour arriver en vue de la fenêtre et de la petite porte. Elle emboîta alors ses dagues de manière à former un arc. Aussitôt une corde magique apparut, reliant les deux extrémités.
- Ne fais pas cette tête là, dit l'osamodas en remarquant celle de Sadi-Angélique. La shushette de Maître Powe est une arme à la hauteur de celle qui l'a possède.
La sram sorti alors une flèche de son inventaire et se mit à viser la tête du lancier à travers la demi-porte. Au moment de tirer, elle s'arrêta.
- Hum, j'aimerai éviter de brûler l'atelier si possible.
Elle fouilla de nouveau dans son inventaire, pour cette fois s'emparer d'un arc « normal ». Elle visa de nouveau et décrocha sa flèche. Celle-ci vint trancher le haut de la colonne vertébrale du lancier, lui faisant tomber la tête. Le reste du corps s'effondra peu après.
- Tu peux y aller, dit Powe à Sadi-Angélique tout en invoquant son double.
Celle-ci se rua à l'intérieur de l'atelier et ne pouvait que difficilement rater le Chafer qui semblait être à l'origine de tous les maux de la forêt du mois dernier. Ce n'était pas dû uniquement à la taille de la pièce : son adversaire s'était également jeté sur elle. Avant impact, celui-ci avait envoyé un kama en l'air et le clone ne put s'empêcher de le regarder. Alors elle reçut un coup de coude qui la propulsa à terre.
Elle venait de subir une classique attaque sram : Arnaque. Le problème, c'est qu'un Chafer n'est pas un sram. Bien que les deux espèces partagent quelques sorts, Arnaque n'avait jamais été recensé dans le lot. Ceci dit, le clone n'avait pas d'argent sur elle et le Chafer n'avait rien pu lui voler.
Elle aperçu le double de Powe, qui s'était placé dans le maigre espace de l'entrée et qui regardait le combat. Dehors, il n'y avait aucun bruit.

- ...
Une boule de fumée violette s'échappa des os du Chafer et se dirigea lentement au dessus de la tête de Sadi-Angélique. Elle ne connaissait pas cette attaque, mais ça ne l'empêcha pas de la faire rapidement avorter en faisant sortir une Ronce pour frapper son adversaire, défonçant le parquet de l'atelier. Tandis que le Chafer titubait, le clone en profita pour l'immobiliser avec des Ronces Apaisantes et lui envoyer une Sacrifiée. L'explosion, bien que puissante, était à double-tranchant : la discrétion pouvait être mise à la poubelle.
De plus, le Chafer faisait preuve d'une résistance étonnante. Il coupa rapidement les lianes qui le retenaient avec son épée, puis disparut.
Dehors, la situation se gâtait. Le bruit des attaques de Sadi-Angélique commençaient à attirer les camarades du Chafer.

- Hum... déclara soudain Powe.
- Elle s'en sort ?
- Très bien, mais si je ne l'aide pas, elle ne finira pas assez vite. Nous sommes trop proches de la ville. Les bontariens ne vont pas tarder.
- Occupons-nous des monstres.
Sitôt dit, Malaqua invoqua de nouveau un immense Craqueleur et se hissa à son sommet.
- Repérage, lança son maître avant de la rejoindre.
À l'intérieur, le Chafer ré-apparut. Mais celui-ci ne semblait pas en avoir conscience car il regardait dehors par la fenêtre. Sadi-Angélique utilisa alors sa Razielle pour lui couper la tête avant que celui-ci ne reporte son attention sur elle.

- Et voilà.
Elle souffla un instant. Ce Chafer était décidément bien différent des autres. Et la suite allait lui donner terriblement raison.
En effet, le corps squelettique ne s'était pas effondré suite à la perte de la tête comme son camarade. Il venait d'ailleurs de se remettre à bouger, et même se déplacer en direction de sa partie manquante. Il s'en saisit, la refixa comme si il s'agissait d'une action banale puis regarda en direction de Sadi-Angélique. Du moins, là où elle se trouvait quelques instants auparavant. Mais celle-ci avait profité de l'absence momentané de la vue du Chafer pour se glisser derrière lui. À peine remise, la tête retombait déjà de la même façon que la fois précédente. Cette fois, le clone ne s'arrêta pas là. Elle faucha également ses jambes de manière à faire basculer le corps provisoirement sans vie de son adversaire. Puis elle fit appel aux ronces pour en broyer la majeure partie – dont la tête – et s'assurer la victoire.
Cette fois, pas de pause. L'extérieur devenait bruyant, il fallait fuir au plus vite. Elle regarda l'entrée. Le double avait disparut, Powe avait déjà tout vu. Sadi-Angélique se précipita dehors. C'était un joyeux massacre. Le Craqueleur de Monge piétinait un par un les Chafers, avec une telle facilité que les deux femmes juchées en son sommet n'avaient même pas jugé utile d'intervenir.

- Elle est là, informa Powe.
Sa disciple fit disparaître le Craqueleur. À nouveau, Powe rendit invisible les trois bontariennes.

- Dirigeons-nous vers le sud. Il ne faut pas croiser les éclaireurs.
Tandis qu'ils fuyaient, la sram annonça :
- Bien le test est très concluant, tu sembles la digne disciple d'Ilyzaelle. À moins que tu ne tires tout simplement ta force de la bénédiction de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Lun 26 Mar 2012 - 13:58

~ Chapitre 2 : Sur la touche ~


Une semaine après la création de l'organisation, le clone n'avait eu que peu le temps de chaumer. Après avoir recruté deux nouveaux membres dans la guilde, elle avait été envoyée pour la première fois à Brâkmar en compagnie de l'un d'eux, pour reconnaître le terrain. L'espion Bishom Pot, allié de Bonta, lui avait alors remis une carte de la ville mise à jour, qui fut très utile à Jerhyn. Mais l’exceptionnelle facilité avec laquelle elle s'était infiltrée ne présageait rien de bon.
En attendant celle-ci était convoquée au quartier général du parti de Ménalt, par son représentant au grand conseil, c'est à dire Powe.
Lorsqu'elle arriva enfin, la sram lui proposa de s'asseoir.

- Y a il un problème ?
- À vrai dire oui, avoua Powe. Jerhyn et moi en avons discuté et nous te trouvons trop gentille pour participer efficacement à la lutte contre Brâkmar.
- Comment ?
- Nous avons le compte rendu de ta dernière sortie.
- Vous savez, ce n'est pas forcement en étant aussi cruels que Brâkmar que nous pourrons les vaincre.
- Je n'ai pas dis cruel tu sais. C'est juste que tu finira par te faire tuer comme tu es.
- Je croyais que j'étais l’Élue.
- On peut l'être d'une autre façon qu'en démolissant un grand nombre d'ennemis.
- Alors on change de chef ? C'est vrai que vous êtes à la hauteur vous...
- Non le chef doit rester quelqu'un comme toi qui n'existe pas officiellement. Alors Jerhyn a proposé de refaire un clone. Cela risque d'être long alors d'ici là rien ne changera. Tu restes le chef pour plusieurs mois encore, sans doute.
Une semaine plus tard à peine, le clone appris que celui qui était censé le remplacer dans plusieurs mois était né.


Dernière édition par SPWquatre le Lun 16 Avr 2012 - 17:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Lun 26 Mar 2012 - 14:03

~ Chapitre 3 : Se rencontrer ~


La mi-javian approchait et le premier clone, Sadi-Angélique dit « II » allait enfin rencontrer le nouveau clone, Sadi-Angélique dit « III », au laboratoire.
Lorsqu'elle entra, elle aperçu tout d'abord le représentant de l'Ordre du Cœur Vaillant. Mais bien vite, elle se rencontra elle-même.
- Sadi-Angélique II, je te présente... Sadi-Angélique III.

- Alors c'est elle qui doit me remplacer ?
- En fait non, le plan initial a été modifié. Vous allez l'être tout deux. Mais l'une se chargera majoritairement des tâches administratives nécessaires à la bonne gestion de la guilde – ça c'est toi – et l'autre sera notre agent de terrain. Enfin il faut d'abord que nous l'observions, pour voir si ce nouveau clone se montre à la hauteur.
Sadi-Angélique III observa son aînée.
- Ta cape est d'un mauvais goût, je refuse de m'habiller comme ça.
- Pourtant c'est préférable, pour que la différence entre vous passe inaperçue.
- Hmmm...
- Votre duo peut être très intéressant, poursuivit Jerhyn. Nous verrons bien si le système marche.


Dernière édition par SPWquatre le Lun 16 Avr 2012 - 17:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Lun 26 Mar 2012 - 14:48

~ Chapitre 4 : La Caméléone ~


Flovor. La situation des Ailés n'avait que peu évoluée car seul un membre, qui avait d'ailleurs fait pas mal de vagues à son arrivée, avait rejoint l'organisation entre-temps. Également, on était sans nouvelles de Sacr-ement, la sacrieur arrivée à l'aube de la guilde. Mais au moins, le nouveau clone avait été officiellement nommé co-meneur il y avait à peine trois jours.
- Nous nous occuperons plus tard de Sacr-ement, avait dit Powe. J'ai une mission pour vous deux.
Les deux clones se trouvaient dans le laboratoire, comme à leur habitude.
- Oui ? demanda Sadi-Angélique II.
- Il y a quelques mois, Otomaï a mis au point une nouvelle espèce de Dragodinde. En fait, il en avait croisé une avec un Kraméléhon, lui offrant des facultés de camouflage inouïes.
- Et vous voulez qu'on mette la main dessus, devina Sadi-Angélique III.
- Ce n'est pas aussi simple, sinon nous n'aurions pas attendu si longtemps. Et nous ne comptions pas porter préjudice à l'alchimiste. Mais il y a déjà quelques jours, celle-ci s'est échappée. C'est notre chance de la récupérer discrètement et de reproduire le gène.
- Oui, c'est une bonne idée. Elle a quittée l'île ?
- Elle a utilisé ses pouvoirs pour s'embarquer en douce avec Kradoc. Ensuite on perd sa trace.
- Donc elle peut-être n'importe où ! alerta l'autre clone.
- Pas vraiment, informa Powe. La Dragodinde ne peut pas utiliser ses pouvoirs endormie et il a bien fallu qu'elle se repose. Comme cette race est loin d'être connue pour son intelligence, elle n'a pas pu se cacher autant de temps d'affilé sans qu'on finisse par la signaler.
- Donc elle serai vraisemblablement retournée là où il est tout sauf étrange de croiser des dindes, repris Sadi-Angélique III. Mais comment la distinguer... ?
- Impossible de jour, elle peut se camoufler pour devenir comme les autres, ou même invisible. Mais la nuit, elle reprend sa couleur d'origine, qui n'a rien de naturel. C'est la même que celle des Kraméléhons.
- C'est bon ! lança Sadi-Angélique II. On devrait pouvoir la retrouver.
- Mais pourquoi ne pas envoyer des srams ? Des ecaflips ?
- Les informations que nous avons proviennent de notre parti, pas de Bonta. Vous êtes la meilleure option pour une mission non-officielle.
Sadi-Angélique III fronça les sourcils.
- C'est bizarre. Pourquoi les Ménalt auraient des infos sur Otomaï que n'a pas Bonta ?
- Depuis la prophétie, nous évitons un maximum de mettre en commun nos informations. Le fait qu'Ilyzaelle soit apparue spécifiquement à notre parti et non pas à la cité entière est selon nous, révélateur.
- Elle a raison, approuva Sadi-Angélique II. C'est d'autant plus vrai avec un dirigeant comme Danathor.
- Très bien, répondit Sadi-Angélique III. Donc j'imagine que je m'en charge.
- Vous y allez toutes les deux. Sadi-Angélique II n'a rien à faire ces temps-ci justement, les Ailés sont toujours en sous-effectifs.
- Admettons. Alors ne perdons pas de temps.


Les Sadi-Angéliques avaient eu toute la journée pour se rendre dans les montagnes des Koalaks. Elles n'avaient ensuite eues qu'a attendre discrètement la nuit, car effectivement, aucune Dragodinde rencontrée jusqu'ici ne semblait louche.
Une fois les premières étoiles visibles, Sadi-Angélique II demanda :

- Mais comment la trouver ?
- Déjà, on ne se sépare pas. Je doute que nous soyons les seuls à convoiter cette créature. Il y a peut-être des brâkmariens dans le coin.
C'est ainsi que les meneuses des Ailés se mirent à marcher lentement entre les rangées de Dragodindes somnolentes pour voir si l'une d'elles avait une couleur inhabituelle. Le problème, c'est qu'au bout de deux heures, les Sadi-Angéliques elles-mêmes ne pouvait plus distinguer assez clairement le pelage des créatures.
- On aurait dû y penser, chuchota finalement Sadi-Angélique II. Mais si on éclaire, nous allons les réveiller.
- Nous ne nous y prenons pas bien, répondit son double.
- Quoi ?
- Les Dragodindes ne sont pas assez intelligentes...
- Mais quel rapport ?
- Un comportement primitif classique face à la différence, c'est le rejet.
Sadi-Angélique II se rapprocha de III. Elle chuchotait toujours.
- Quoi, tu veux dire qu'elle ne serai pas ici ?
- C'est une possibilité. Je serai d'avis d'aller voir du coté des Koalaks.
- Mais c'est dangereux !
Sadi-Angélique III leva un sourcil.
- Et ?
- … Allons-y.
Tandis qu'elles s'éloignaient, quelqu'un sorti d'un buisson non-loin. Il s'agissait d'un sram vêtu d'un Solomonk. Mais ce qui était surtout frappant, c'était ses os d'un teint maladif qui ne le rendaient pas des plus plaisant à regarder. Toutefois en l’occurrence, c'est lui qui regardait les deux sadidas.
- ...
Finalement, les meneuses Ailés arrivèrent à la frontière entre le territoire des Dragodindes et celui des Koalaks. Elles s'aperçurent heureusement que ces derniers aussi dormaient profondément.
- Personne pour garder la frontière. C'est suspect, lança Sadi-Angélique II qui voulait pour une fois paraître aussi sérieuse que sa collègue.
Celle-ci ne répondit pas tout de suite. Elle tendit l'oreille.

- Écoute.
Le premier clone fit alors de même. Au loin, une légère mélodie se faisait entendre.
- Le Skeunk. Ou l'une de ses sadidas. En tout cas, c'est bien utile pour aider les Koalaks à dormir j'imagine.
- Oh.... on a de la chance.
À l'instar de la zone précédente, les Sadi-Angéliques se mirent à marcher doucement entre les rangées de Koalaks endormis. Jusqu'à ce qu'elles finirent par passer devant une grotte.
- ...
- Quoi ?
- Allons voir.
Avant d'entrer, elles se postèrent de part et d'autre de celle-ci et jetèrent un coup d’œil discret.
- On ne voit rien. Il fait trop sombre.
Sadi-angélique II fouilla alors dans son inventaire de façon à y sortir une bougie, que Sadi-Angélique III put allumer grâce à sa maîtrise de l’élément feu. La lumière révéla une grotte déserte.
- Bingo.
- Mais enfin, comment tu peux déjà le savoir ?
- Les Koalaks vivent également dans les grottes. Si celle-ci est déserte, c'est qu'ils ont dû se retirer au profit de quelqu'un d'autre.
- Une Dragodinde peut elle faire fuir des Koalaks en nombre ?
- Une Dragodinde non. Une Dragodinde modifiée par Otomaï, peut-être.
- D'accord...
Elles s’engouffrèrent donc dans la brèche. La grotte était assez grande, là où stalagmites et stalactites se côtoyaient. Il y avait aussi des petits champignons que les Sadi-Angéliques ne se risquèrent pas à toucher. Elles se contentèrent de suivre le chemin naturel offert par la grotte. Puis elles arrivèrent au bout et découvrirent...
- Des Dragodindes !
En effet, deux créatures se trouvaient là et dormaient paisiblement. L'une d'entre elles avait une couleur inhabituelle.
- Quel coup de bol, lança Sadi-Angélique III en sortant une sorte de caillou grisâtre.
Elle lança alors l'objet sur la dinde qui l’intéressait. Celui-ci s'immobilisa mystérieusement, s'ouvrir en deux à proximité, et la cameléone, toujours endormie, fut aspirée et disparut.

- Mission accomplie.
- Attend. Tu entends ? alerta Sadi-Angélique II.
Le bruit généré par la mélodie s'était amplifié. À l'intérieur de la grotte, il résonnait encore plus fortement. Et il commençait à agir sur les deux humains.

- Je... j'ai sommeil.
- Ne dis... pas de... bêtises, répliqua Sadi-Angélique III en s'écroulant la première.
Puis à son tour, Sadi-Angélique II s'effondra au sol, endormie. Elle avait tout juste eu le temps de souffler sur la bougie.
Dehors, le sram qui n'avait pas été gâté par la nature, rodait à son tour sur le territoire des Koalaks. Il entendit lui aussi le son s'amplifier.

- On dirait que le Skeunk va beaucoup mieux. Un peu trop.

...

Les Sadi-Angéliques avaient enduré ce sommeil forcé pendant le reste de la nuit. À l'aube, on n'entendait plus aucun son venant des montagnes, et la lumière naturelle commençait à envahir la grotte. Sadi-Angélique II fut la première réveillée.

- Mais pourquoi... ?
Elle se redressa et se frotta les yeux. Juste au moment de les ré-ouvrir, elle fut projeté contre la paroi de la grotte, heureusement sans rencontrer de stalagmites au passage. Sadi-Angélique III – comme la Dragodinde amande qui était toujours là - fut réveillée par le bruit et vit que sa sœur avait été attaqué par un sram, qui portait du rouge sombre, une cape Erforée et un Solomonk.
- Des brâkmariens ? demanda la victime de l'attaque en se relevant.
- Probable. Il n'y en a qu'un, on s'en occupe.
À ce moment là, une énorme épée apparut de nulle part et s’élança en direction de Sadi-Angélique III. Celle-ci sorti rapidement sa propre Razielle et parvint fort heureusement à bloquer l'attaque avec sa lame, qui lui échappa des mains et qui atterrit non loin de la Dragodinde terrorisée. Un second sram, le propriétaire de l'épée, apparut à son tour. Celui-ci avait les os totalement noirs, et une Capuche Apin recouvrait la totalité de son visage.
- Ils sont deux !
- Ils veulent la pierre... la pierre ?
Le plus jeune clone se rendit enfin compte qu'elle n'avait pas eu le temps de ranger la pierre avant de s'endormir et que celle-ci se trouvait toujours par terre non loin devant elle. Mais le second sram, qui avait fait mine d'aller chercher son arme, s’apprêtait à s'en emparer.
- Ronces agressives !
Le sram fut obligé de reculer, car une énorme plante carnivore avait surgit du sol et fonçait dans sa direction. Mais il put au passage récupérer son épée – un Goultard - et trancher la plante. Sadi-Angélique III se saisit quant à elle de la pierre et la fourra dans son inventaire.
- Donnez-nous la camélone, ordonna le sram au Solomonk, confirmant leurs intentions.
- Viens la chercher.
- Ça peut s'arranger.
Il se jeta sur Sadi-Angélique III, dagues en main. À ce moment là, Sadi-Angélique II voulut lui faire payer son attaque de tout à l'heure avec le sort Larme. Une magnifique poupée se matérialisa au dessus du sram et de Sadi-Angélique III, et se mit à pleurer d'une façon... acide, coupant la course du brâkmarien. C'est donc l'autre sram qui, s'étant à son tour jeté sur le clone possédant la pierre, parvint jusqu'à Sadi-Angélique III qui avait encore l'attention porté sur le premier sram. Celle-ci eu tout de même le temps de réagir :
- Herbes folles.
Trop tard. Le sram à la capuche fit un bond sur le coté, esquivant les végétaux, et tenta de couper la sadida en deux. Celle-ci recula à temps mais l'attaque parvint tout de même à rompre net la bandoulière de son inventaire. Le sram en profita naturellement pour le voler et rapidement chercher la pierre.
- Tu vas le payer de ta vie, lança Sadi-Angélique III. Amène-toi « grande sœur ».
- Hein ? demanda l’intéressée, toujours en retrait.
- Discute pas.
Pendant ce temps le sram en rouge recula pour protéger son compagnon qui cherchait toujours la pierre.
Sadi-Angélique III attrapa la main droite de sa sœur avec sa main gauche. Celle-ci avait enfin compris ce qu'elle souhaitait faire.

- Oh non.
- Si.
Elles se mirent alors à rassembler leur forces.
- FEU DE BROUSSE !
L'idée datait de quand Sadi-Angélique II avait découvert qu'en plus de l’élément terre, elle maîtrisait celui de l'eau. Comme sa sœur avait elle reçue l’élément feu, l'idée de combiner leur forces pour cette attaque sadida s’avérait redoutable.
Un immense brasier se forma en plein sur le sram noir, sans que l'interposition de son camarade n'y change quoi que ce soit. En quelques secondes, celui-ci fut entièrement carbonisé. Mais il avait déjà séparé la pierre d'âme de l'inventaire de la sadida et lorsque celui-ci s'était tordu de douleur en lâchant son larcin, le sram au Solomonk avait pu le récupérer.

- Non !
Mais si. Le sram survivant, ayant obtenu la pierre et étant désormais en infériorité numérique, n'avait aucune raison de s'attarder davantage. Ne se souciant que fort peu de la mort de l'autre sram, il devint invisible et s'enfuit.
- Merde, s'écria Sadi-Angélique III. C'est pour ça qu'il fallait envoyer des srams à notre place.
Sadi-Angélique II s'approcha des restes de celui qu'elles avaient tué. La puissance de son attaque combiné l'effrayait elle-même.
Elle reporta ensuite son attention sur la Dragodinde qui tentait de se cacher derrière une rangée de stalagmites, n'osant sortir de la grotte à cause des humains se trouvant sur son passage.

- ... !
Pour une fois, elle avait remarqué quelque chose qui avait échappé à sa petite sœur.
- Powe nous a dit que la caméléone était un mâle n'est-ce pas ?
Sadi-Angélique III, qui regardait toujours en dehors de la grotte, lui répondit que oui.
- Alors rien n'est perdu. L'amande là-bas est une femelle qui a passé une partie de la nuit, et peut-être d'autres, avec notre objectif.
Cette fois, le dernier-né des clones tourna la tête.
- Bah, c'est toujours mieux que rentrer les mains vides.
Elle récupéra son inventaire au sol et se saisit d'une autre pierre d'âme. La Dragodinde terrifiée fit capturée de la même façon que la première.
- Partons.
Sadi-Angélique II en profita pour récupérer l'épée de son adversaire. Puis les deux Ailés burent une potion de Bonta et disparurent.
Peu après, le sram aux os pourris fit son apparition dans la grotte. Il se dirigea lentement vers le cadavre fumant du brâkmarien, et le regarda avec dégout.

- Il semble que nous arrivions trop tard...

...

Deux jours plus tard, à Bonta, la mise-bas de la Dragodinde amande capturée permit aux Ménalt d'obtenir deux petites caméléones. La mission était finalement un succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Mar 27 Mar 2012 - 7:49

~ Chapitre 5 : Jacinthe ~


- Toujours là toi ?
Cette question, de Jerhyn Gholein, était destinée à la disciple d'Ilyzaelle.
- Ben... je n'ai plus grand chose à faire. Sadi-Angélique III s'en tire bien mieux sur le terrain. Et avec cinq membres, la gestion ne me prend pas beaucoup de temps.
- Hmmm. Excuse-moi de ne pas rester discuter, je passe juste prendre quelques affaires. J'ai une réunion assez importante qui m'attend au QG du parti.
Et Sadi-Angélique II regarda Jerhyn Gholein s'éloigner. Elle soupira. C'est vrai qu'elle n'avait vraiment presque plus rien de physique à accomplir avec Sadi-Angélique III. Et même l'administratif, généralement pénible, ne lui donnait pas de quoi s'occuper vu l'état en berne de la guilde.
C'est alors que Jerhyn revint dans le laboratoire un peu plus tard, accompagné de Jo Care, le représentant Eniripsa.

- Sadi-Angélique II, j'ai peut-être un nouveau passe-temps pour toi.
- Quoi ?
- Ça te dirait une place de représentante Sadida au conseil ?
Jerhyn lui expliqua que, suite à la mort du précèdent représentant, le parti de Ménalt comptait introduire un de leurs pour obtenir enfin la majorité au sein des représentants de classe. Ils avaient imaginé un plan pour lui faire changer d'identité.
- Jo a amené le nécessaire pour tes cheveux.
L'eniripsa sortit une dizaine de teintures bleutées. L'homme était connu pour être très riche et ce qu'il posa sur la vieille table du laboratoire coûtait déjà une petite fortune.
- Tu maîtrises l'eau maintenant n'est-ce pas ? demanda-il
- Oui.
- On va jouer dessus.
Tandis que Sadi-Angélique et Jerhyn étaient occupés à la métamorphoser, Jo se mit à rédiger un dossier avec son identité fictive. Enfin, la sadida était prête :
- Il faudra songer à trouver une façon de te préparer plus rapide. Les représentants de classe sont souvent convoqués en urgence.
- J'installerai le nécessaire chez moi, informa Jo. Ce sera bien différent d'un laboratoire en ruines.
- Parfait. Allons montrer le résultat aux autres.
Sadi-Angélique II quitta enfin son laboratoire, pour se rendre au quartier général du parti.
- Je vous présente Jacinthe, déclara fièrement Jerhyn Gholein lorsque la sadida se retrouva devant l'ensemble des représentants de classe partisans de Ménalt, et bien sûr de Powe.
Outre les cheveux, elle avait en avait aussi profité pour assortir avec la couleur de ses vêtements.

- On voit que Jo est riche. Le nombre de teintures bleutées qu'il a du claquer pour parvenir à ce résultat ! lança le représentant Ecaflip.
- C'est pas mal, constata Rob Thoudoute. Sa couleur de cheveux est son signe distinctif le plus important mais pour les traits du visage ?
Le représentant Eniripsa chercha un objet dans son inventaire et fini par dénicher un Chapeau Tyron.
- Il fallait y penser, déclara l'ecaflip. Personne ne sera surpris de voir débarquer un sadida avec ça. Mais la peau ?
- Ce n'est pas un problème, répondit Gholein. Elle a celle de la majorité des sadidas, personne ne posera de question.
Le petit être qui faisait office de représentant Xélor parla à son tour :
- Le physique colle. Le dossier ?
- Tout est là-dedans.
Jo Care le déposa sur la table. Powe s'en empara la première et dévora son contenu.
- Du bon boulot. J'imagine qu'une assemblée extraordinaire sera organisée sous peu. Ça va être à nous de jouer.


Trois jours plus tard, Jacinthe était officiellement promue représentante Sadida. Les partisans de Ménalt possédaient désormais six membres sur les sièges des représentants de classe, tandis que Jiva retombait à quatre. Couvrir les actions des Ailés ne semblait plus qu'une simple formalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Jeu 5 Avr 2012 - 18:20

~ Chapitre 6 : Un problème sacré ~


Plus d'un mois s'était écoulé depuis l'obtention des premières Dragodindes caméléones et depuis, les Sadi-Angéliques avaient pu obtenir la leur. Ce jour-là, seule Sadi-Angélique III était convoquée au quartier général du parti pour changer. En plus des personnages habituels, elle y trouva également Rob Thoudoute, le représentant Crâ.
- Bon, quel est le problème cette fois ? demanda la sadida qui commençait à avoir l'habitude.
- Justement, on ne sait pas ce qu'il y a, répondit Powe. Cela fais plus d'un mois qu'on a pas eu de nouvelles de Sacr-ement.
- Déjà ? ironisa Sadi-Angélique III. On s'en fou... vu ce qu'elle a apporté à l'organisation, on aura pas de mal à trouver un candidat pour la remplacer. Je ne l'ai rencontré qu'une fois.
- Le plus gênant, ce n'est pas la perte, répondit Thoudoute. Cette femme est vite partie... et si c'était une espionne ?
- Du coup, on a enquêté un peu plus sur son passé, continua Powe. Il paraît qu'elle est très proche d'un Lieutenant du Clan Walkyrie.
- La II serai mieux placée que moi pour le dire mais... n'est-ce pas le même que celui de l'Archange Owlferein ?
- Si, répondit Jerhyn. Curieuse coïncidence n'est ce pas ? En tout cas nous n'aimons rien laisser au hasard.
Powe enchaîna :
- Lorsqu'Owlferein est arrivé, nous nous sommes limités aux informations que le Clan divulgue volontairement au public. Nous avons la liste des membres, mais pas énormément de détails sur eux. De plus, Sacr-ement n'y apparaît pas. C'est le moment de pousser légèrement plus loin nos investigations.
- Oui je suis d'accord, dit Sadi-Angélique III. Alors quoi, je m’infiltre ?
- Non, répondit Rob. Le plus simple est de faire parler un des leurs.
La sadida le dévisagea. La devinant sceptique, celui-ci reformula :
- Tu vas en capturer un.
- Ouaip, confirma Jerhyn. On a un peu étudié le terrain. Les Aspirants partent souvent sans prévenir, témoignant de leur immaturité.
- Ce n'est pas que ça. L'Aspirant va prévenir le Clan qu'il est surveillé une fois que nous l'aurons interrogé, même en restant anonymes.
Powe regarda Jerhyn.
- Ahem... oui, on aurait bien besoin d'Ed.
- C'est un Silvosse, rappela le second.
- Ed ? demanda Sadi-Angélique III.
- Le représentant Alchimiste du grand conseil. Un vrai génie.
- C'est d'ailleurs pour ça qu'on lui a déjà volé le nécessaire, ajouta le crâ.
Powe s'excusa.

- Ah oui, j'avais oublié ce détail. Donc pas d’inquiétude pour l'Aspirant. Ed a inventé depuis longtemps un élixir qui permet d'effacer la mémoire immédiate. On lui a volé des fioles.
- Entendu.
Jerhyn lui remit une liste.
- Voici toutes les informations publiques sur les membres du Clan.
- Nom, sexe, classe, grade, ... seulement ? Bon... je vais me débrouiller.

...

Le navire du Clan Walkyrie était facilement identifiable, à cause du blason dessiné sur sa coque, le même que celui qui était affiché sur la liste de Sadi-Angélique III. Celle-ci put idéalement se cacher derrière le seul phare du port qui se trouvait à proximité. La nuit était en train de tomber, par conséquent, c'était l'heure idéale pour trouver un Aspirant qui n'était pas encore prêt à dormir à bord.
La sadida jeta de nouveau un coup d’œil à la liste. Des Aspirants, il n'y en avait pas des masses en fait, comme le reste d'ailleurs. Un iop, un sram, un ecaflip, un pandawa, une sadida et un sacrieur. Le meneur des Ailés élimina tout ceux dont la classe et le sexe étaient similaires à au moins un autre membre de l'équipage. Ce qui en sortait la moitié. Les trois qui restaient devenaient des valeurs sures : si un sram, une sadida ou un ecaflip sortait de ce navire à une telle heure, il s'agissait forcement de l'Aspirant sur la liste.
Un sacrieur quitta le navire. C'était assez frustrant pour Sadi-Angélique III qui ne pouvait dire si il s’agissait de l'Aspirant de même classe car il existait également un autre individu fait à l'image de la déesse Sacrieur, si bien sûr on ne comptait pas Owlferein. Toutefois celui-ci avait une Dragodinde caméléone, chose étonnante puisque Brâkmar et Bonta avaient mis la main dessus depuis peu. Puis un pandawa débarqua, ce qui posait le même problème. Enfin, un ecaflip pointa le bout de son nez dehors.
« Bingo ».
La sadida avait pour idée de le suivre jusqu'à ce qu'ils se soient suffisamment éloignés des endroits publics pour pouvoir le capturer discrètement. Cependant, l'ecaflip se posa juste à coté du navire et se mit à pêcher. Longtemps.
« ... ».
Sadi-Angélique III fut obligée de patienter davantage dans le froid de la nuit, désormais bien installée. Entre-temps, un autre pandawa avait également quitté le navire. Par conséquent, le clone avait nécessairement laissé filer l'Aspirant de Pandala. Et elle n'avait aperçue ni le sram, ni la sadida. Il ne manquerait plus que l'ecaflip retourne sur le Walkyrie après avoir péché pour avoir souffert de malchance de A à Z. Ce qu'il fit.
« Fais chier ».
C'était probablement terminé pour ce soir mais elle n'avait de toute façon aucune raison de rentrer à Bonta sans le « colis » prévu et nul part où aller à Amakna. Elle resta donc quelques minutes de plus derrière le phare le temps de repérer mentalement un endroit où se diriger, et c'est pendant ce temps là qu'elle vit l'ecaflip ressortir, pour de bon cette fois.
Sadi-Angélique III avait de la chance finalement. En plus, l'ecaflip n'était armé que d'une canne à pêche et quasiment pas équipé. Ça allait être du gâteau. Elle fouilla dans son inventaire à la recherche de la Kelinobranche empruntée au parti pour l'occasion : Avec un coup de sa Razielle, l'Aspirant allait difficilement se retrouver en état de parler.
L'ecaflip traversa la rivière Kawaii via le pont construit à cet effet et commença à se diriger vers le Sud, et non pas vers le village d'Amakna, plus à l'Ouest. Une constatation dont celle qui le suivait n'allait pas se plaindre. Ils traversèrent des champs puis arrivèrent dans la forêt d'Amakna. C'était le moment propice pour agir.
Sadi-Angélique III avait toutefois oublié la perception des ecaflips. Avant qu'elle n'ait pu se rapprocher suffisamment près pour l’assommer avec son bâton, sa cible se retourna et lui lança des cartes enflammées. Mais la saddia esquiva et de fait allait à présent tenter de l'immobiliser avec des Ronces Apaisantes. En l'absence de protection, l'ecaflip fit rapidement maîtrisé, puis assommé. La sadida n'avait plus qu'a boire une potion de couleur bleue, son prisonnier sur l'épaule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Ven 6 Avr 2012 - 12:20

~ Chapitre 7 : De l'ange au démon ~


Deux jours plus tard, au quartier général du parti de Ménalt...

- Sacr-ement a quelque chose à voir avec eux alors ? demanda Sadi-Angélique II.
- Oublie Sacr-ement, répondit Jerhyn. On a un autre problème.
- Comment ?
- Ah, il semble que l'ecaflip ait parlé, devina sa sœur.
- En effet, répondit Thoudoute, également présent.
- Fureur Meurtrière, vous connaissez ? continua Jerhyn Gholein.
- Non.
- Et pourtant, vous en avez déjà croisé les membres. Vous vous souvenez des deux srams aux Koalaks ?
- Je ne comprend pas, annonça Sadi-Angélique II.
- C'est une organisation qui se revendique brâkmarienne.
- Quel rapport avec l'ecaflip capturé ?
- Le chef de cette organisation fait partie du Clan.
- Quoi ??? Montrez-moi lequel sur la liste, demanda expressément Sadi-Angélique III.
Le représentant Crâ pointa le seul Capitaine du navire, un sacrieur. Sadi-Angélique III venait de comprendre de fait, que le premier sacrieur qu'elle avait aperçu était sûrement le Capitaine en question. Sa Dragodinde camémélone prouvait qu'il avait un lien avec le sram qui avait réussi à dérober l'expérience d'Otomaï.

- Je l'ai vu. Je pense pouvoir l'identifier facilement sur le terrain.
- Bonne nouvelle, déclara Jerhyn.
Powe entra.

- En voilà une moins bonne, ajouta-il.
Powe déroula un parchemin sur la table. Les clones s'approchèrent.

- Qu'est-ce que c'est ? demanda la première.
- Un message d'Owlferein à destination de l'Amiral Samelio. Il date de mi-javian.
Dans le message, l'Archange révélait explicitement son appartenance à l'organisation des Ailés à l'Amiral Walkyrie.
- Bon ok, on ne recrute plus personne qui a des liens ou qui fait partie du Clan, déclara Sadi-Angélique III, lassée. Mais au fait pourquoi n'avoir rien fait ?
- Au vu de nos effectifs, on a décidé de se contenter de surveiller l'Amiral. Ça ne nous posais pas de problèmes qu'il soit au courant, du moment que...
- Qu'il n'ait aucune preuve pour le confirmer. Ce qui ne sera pas nécessaire au Capitaine pour le croire pas vrai ?
- Ouaip, confirma Jerhyn. Et justement, il se trouve que notre Archange vise la place d'Amiral là-bas. Samelio risque de remettre l'histoire des Ailés sur le tapis, ce qui arrivera forcement aux oreilles de notre ennemi qui se présente également.
- Owlferein n'a pas réussi à le convaincre de garder la chose pour lui ?
Powe baissa les yeux.
- Je crois... qu'il n'a même pas essayé.
Sadi-Angélique III en revanche, leva les siens au ciel.
- Il faut tout faire soi-même...
- Que faisons-nous ? demanda sa sœur.
- C'est le moment d'avoir une petite discutions avec notre futur ami Samelio. Bien sûr, Sadi-Angélique III va s'en occuper, annonça le vieux Gholein.
- Capture ?
- Sûrement pas, répondit Powe. C'est d'un Amiral que l'on parle. Il n'est même pas dit que tu t'en sortes seule.
Sadi-Angélique III croisa les bras.
- Je ne suis pas contre essayer...
- Plus tard peut-être, dit Powe en lui adressant un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Lun 16 Avr 2012 - 17:56

~ Chapitre 8 : Le triangle ~


Prendre contact avec l'Amiral s'était révélé simple. En effet, celui-ci se trouvait souvent à la bibliothèque de Bonta. Malaqua Monge lui avait alors envoyé un tofu contenant un mot lui donnant rendez-vous dans un endroit discret. Mentionnant l'avenir du Clan, Samelio n'avait pas pu se permettre d'ignorer l'invitation. Il s'était alors retrouvé face à Sadi-Angélique III lui ayant sommé de cesser d'évoquer l'existence des Ailés, notamment lorsqu'il parlait des activités d'Owlferein, si il ne voulait pas se voir peu après couler avec son navire et de fait, son Clan. Le parti Ménalt jugeait que cela était parfaitement dans ses moyens, vu les effectifs des marins. En prime, ils pourraient tenter de tuer le Capitaine brâkmarien.
Mais à priori rien de tout ça n'allait arriver dans un futur proche car l'Amiral n'avait pas opposé de résistance et s'était montré compréhensif.

- C'est normal, commenta Powe à l'annonce du résultat de cette entrevue. Il n'a aucun intérêt à exposer son Clan dans ce type d'affaires, si ce n'est pouvoir empêcher l’élection d'un Amiral bontarien.
- J'avoue que je suis perplexe, dit Sadi-Angélique III. Ce n'est pas tant pour Owlferein car celui-ci nous a rejoint bien après le Clan, mais l'ecaflip nous avait dit que le Capitaine n'avait jamais caché ses opinions pro-brâkmariennes. Pourtant, sa présence dans le Clan n'a jamais été remise en cause. À quel jeu joue l'Amiral ?
- C'est en effet étrange, mais c'est lui qu'il l'a voulu. Il aurait dû prévoir que ce genre de chose pouvait arriver. Qu'il se débrouille, ce n'est pas notre problème, répondit la sram.
- Et maintenant ? demanda Sadi-Angélique II.
- On attends. Nous capturerons de nouveau l'ecaflip pour lui soutirer des informations plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Lun 16 Avr 2012 - 18:02

~ Chapitre 9 : Le mariage ~


Début aperirel. À cette occasion, les Ailés décidèrent d'attraper à nouveau le mercenaire ecaflip afin d'en savoir plus sur les activités du Clan. Ce fut aussi facile que la première fois pour Sadi-Angélique III. Les clones n'avaient plus eus qu'a patienter dans le quartier général en attendant la fin de l'interrogatoire.
- Alors, j’apprends que l'Archange Owlferein va se marier le neuf de ce mois, informa Powe. À cette occasion, tous les mercenaires sont invités.
- Intéressant, avoua Sadi-Angélique III. Dont cet Ombrageux alors, le brâkmarien ?
- Naturellement.
- Quel est le plan ?
Sa sœur intervint :
- Je propose d'envoyer Cyplane en éclaireur. Petite, elle passera inaperçu parmi la foule. Nous nous tiendrons non loin et elle se téléportera pour appeler du renfort si le brâkmarien est localisé. Puis nous tenterons de le capturer.
- Ou le tuer si la première option se révèle impossible, souligna l'autre clone.
- C'est une bonne idée, déclara Jerhyn. On va faire ça.

...

Et le surlendemain du mariage, Sadi-Angélique III retrouvait Sadi-Angélique II dans le laboratoire.

- Comme tu le sais, le Capitaine n'était pas présent au mariage d'Owlferein. Mais il y a autre chose. Cyplane a laissé filé l'ecaflip sans voir pu donner la potion d'Ed.
- Pfiou, heureusement qu'il ne sait pas qui nous sommes.
- En effet. Mais ça fait trois fois qu'il se fait attaquer. Il n'est pas idiot. La prochaine fois, il se méfiera d'autant plus.
Sa sœur ne répondit pas tout de suite.
- La prochaine fois, nous irons à deux, annonça-elle enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Sadi-Angélique
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
Disciple d'Ilyzaelle (disparue)
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 6

Fiche de renseignements
Parti politique : Ménalt
Ordre: Oeil attentif
Niveau de spécialisation (sur une échelle de 0 à 100):
44/100  (44/100)

MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   Mar 17 Avr 2012 - 19:17

~ Chapitre 10 : Le rat de bibliothèque ~


À la mi-aperirel, Sadi-Angélique II retrouva Sadi-Angélique III dans le laboratoire, l'air affolée.
- Laisse-moi deviner, soupira cette dernière. Samelio a tout balancé à Ombrageux malgré nos avertissements et l'armée de Brâkmar est déjà en route ?
- Non... j'ai croisé un iop à la bibliothèque qui cherchait à rencontrer des gens ayant aperçu Ilyzaelle.
- Et... ?
- … Euh... c'est pas grave ?
- Ilyzaelle est un Dieu mineur qui n’apparaît jamais par hasard. Ce n'est pas parce qu'il la cherche qu'il va la trouver, et il semble l'avoir compris. Et nous, nous sommes assez couvert avec une majorité au grand conseil, grâce à toi-même d'ailleurs. Tu as oublié ?
- Non mais...
- As-tu ne serais-ce que le nom de ce type ? coupa Sadi-Angélique III.
- Pas vraiment, avoua son aînée.
- Alors reviens me voir quand tu en aura un. En attendant on ne peut pas faire grand-chose, termina sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-dilyzaelle.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sadi-Angélique II & Sadi-Angélique III : Les deux ailes des Ailés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VENDS VELO ET COMBINAISON FEMME
» D2F pierrelatte
» Les règles du football gaélique
» Triathlon de St Cyr en Vienne le 09/05/09
» Une soirée psychédélique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les ailes d'Ilyzaelle :: La milice de Bonta :: Le dortoir :: Grade 5 : Créature céleste-
Sauter vers: